Numérique et enjeux de société par Gilles Babinet

May 25th, 2014

Mon premier avril à moi

Non classé

Carrosses et Citrouilles
Bon donc petit aveu : je n’ai été choisi pour recevoir la légion d’honneur, il n’a jamais été question que je puisse la recevoir et d’ailleurs je ne l’ai jamais demandé (ce qui semble être une condition nécessaire pour l’obtenir) et ne la demanderai jamais. C’était un Poisson d’Avril pur jus et pour être tout à fait franc, je le trouve plutôt marrant.
Je veux remercier du fond du coeur tous ceux qui ont liké mon statut, particulièrement ceux qui l’ont fait en croyant sincèrement que j’allais accepter une telle distinction.
J’avoue avoir été surpris que ceux qui me connaissent et savent donc combien je m’en suis pris vertement aux institutions aient pu croire que j’allais m’abaisser à faire ainsi allégeance au pouvoir, par ce biais.
Car reconnaissons-le : ces médailles symbolisent plus que tout l’endogamie du système ; sa capacité à coopter ceux qui pensent comme lui et à acheter moralement ceux qui pensent différemment. Or, dans les temps que nous traversons, où notre société change de modèle, cette endogamie nous tue. Elle nous empêche d’introduire des penseurs alternatifs au sein de système ; et nous sommes obligés, depuis maintenant quarante ans de nous dépêtrer dans une logique dont l’électeur moyen sent confusément qu’elle n’est a pas la solution ; des débats sans fin sur une économie de l’offre ou de la demande par exemple. En conséquence, le sentiment de déclassement, largement partagé, finit par favoriser les comportements et le vote extrémiste.
Cette histoire de médaille n’est finalement là que d’un petit symbole, mais il est d’importance. Si nous cessions d’être fascinés par les ors du système en place, et accordions plus d’importance à des penseurs issues de l’extérieur, à des gens qui ont vraiment une pensée alternative, il ne fait pas de doute qu’on verrait plus de femmes, plus de jeunes, plus de minorités ethniques aux leviers de pouvoir. Notre pays en réalité se meurt de pensée unique, de condescendence et de fascination à l’endroit des puissants, qui sont pourtant les derniers barrons d’un modèle à bout de souffle.
Voilà pourquoi, au moins à cette époque de notre histoire, ces médailles ne veulent plus rien dire, et les refuser est finalement une preuve d’autonomie, un refus de se compromettre avec l’esprit d’un système malade.

Recent Articles

 
March 14th, 2019 A systemic revolution for work and companies – HDR Barcelon – 2018 Gilles BABINET: A systemic revolution for work and companies I will talk about new forms of management in the 21st century. It is interestin...
 
March 14th, 2019 “Il faut agir pour réguler les Gafa, sinon ça finira mal pour le... Le nouvel Obs – Février 2019  Les Etats nations, ceux qui régulent nos vies depuis le 17ème siècle, sont-ils solubles dans la...
 
January 5th, 2018 L’intelligence artificielle – en marche vers la conscience? L’un des débats que l’on retrouve avec le plus de constance aussi bien dans la presse populaire que dans les publications scientifiques...
 
October 31st, 2017 Le 16 novembre 2017, conférence au Smart City Expo à Barcelone ...

Copyright © 2013-2019 laitao SARL.

This is the work of dooInteractive.

Accéder au site de CAPTAIN DASH

Follow me on Twitter

@babgi